mondialisme.org

Le salariat, les racines de la révolte

9. Notes

Un livre de Martin Glaberman et Seymour Faber

lundi 5 juin 2006

Table des matières

Qu’est-ce que la classe ouvrière ?

Une histoire de la lutte

3-1 : La vie au travail

3-2. La vie au travail (fin)

La guerre dans le travail

5-1. Le travail comme un jeu, ou rendre le travail humain (I)

5-2. Le travail comme un jeu, ou rendre le travail humain (fin)

Le travailleur en guerre contre lui-même

7-1. Les guerres au sein de la classe ouvrière. La guerre des sexes

7-2 : Les guerres au sein de la classe ouvrière. La guerre raciale. La guerre contre la bureaucratie

Conclusion

9.Notes



(1) Pour un bref aperçu des changements d’attitudes de la recherche vis-à-vis de la classe ouvrière, voir John H. M. Laslett, « La tradition américaine des théories sur le travail et son adéquation avec la classe ouvrière d’aujourd’hui », dans The American Working Class, Prospects for the 1980’s, éd. Irving Louis Horowitz, John C. Leggett et Martin Oppenheimer (Nerw Brunswick, N.J., Transaction Books, 1979).

(2) F.J. Roethlisberger et William J. Dickson : Management and the Worker (New York, Wiley, 1964) publié initialement en 1939.

(3) John R. Commons and Associates, Histoire du travail aux Etats-Unis, 4 volumes (New York, Augustus M. Kelley, 1966) initialement publié en 1918.

(4) Selig Perlman, Une théorie du mouvement ouvrier (New York, Macmillan, 1928).

(5) Voir David Brody : Métallos de l’acier en Amérique ; la période sans syndicats (Cambridge, Harvard University Press, 1960) ; Herbert G. Gutman : Pouvoir et Culture (New York, Knopf, 1975) ; David Montgomery : Au-delà de l’égalité : le monde du travail et les républicains radicaux (New York, Knopf, 1967) et La chute du temple du travail (Cambridge University Press, 1987) ;William H. Harris : Le plus dur que nous subissons : les travailleurs noirs depuis la guerre civile (New York, Oxford University Press, 1982) Alice Kessler-Harris : En dehors du travail : une histoire des femmes salariées aux Etats-Unis (New York, Oxford University Press, 1982).

(6) Time, 9 novembre 1970, p. 74. Il ne faut pas une étude approfondie de Marx pour comprendre qu’il parlait de la paupérisation relative du travailleur et pas de sa paupérisation absolue.

(7) Le Capital, Livre premier, chapitre XXV, IV : « La loi générale de l’accumulation capitaliste » (Œuvres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. I, p. 1165 ; Le Capital, Editions sociales en 3 vol., 1976, p. 466).

(8) Marx et Engels, La Sainte Famille, chapitre IV (Œuvres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. III, « Philosophie », p. 460.)

(9) Marx : L’Idéologie allemande (Œuvres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. III, « Philosophie », p. 1123.)

(10) Voir James W.Rinehart : La Tyrannie du travail, 2e édition (Don Mills, Ont, Harcourt Brace Jovanovich, Canada, 1987).

(11) Manuscrits de 1844, « Le travail aliéné », trad. et éd. Emile Bottigelli, Editions sociales, 1972, p. 55 et pp. 59 à 65.

(12) Ibid., pp. 60-61.

(13) E.P. Thomson, The Making of the English Working Class (New York, Vintage Books, 1966, pp. 9-10). Trad. La Formation de la classe ouvrière anglaise, Gallimard/Le Seuil, 1988, p. 13.

(14) Voir Kin Moody « La classe ouvrière industrielle d’aujourd’hui, pourquoi est-ce important ou est-ce que ça l’est ? », Against The Current n° 58, septembre-octobre 1995, pp. 20-25.

(15) Bennett Harrison, Lean and Mean : the changing landscape of corporate power in the age of flexibility (New York, Basic Books, 1994, p. 197).

(16) Andrew Sayer et Richard Walker : La Nouvelle Economie sociale : la réorganisation de la division du travail (Cambridge Mass, Blackwell, 1992, p. 65).

(17) « La contradiction est à la base de tout mouvement et de la vie et c’est seulement pour autant qu’il contient une contradiction que toute chose bouge déployant impulsions et activité. » G. W. F. Hegel, Science de la logique.

(18) Seymour Martin Lipset : L’Homme politique : les bases sociales de la politique (New York, Anchor 1960).

(19) Rick Fantasia, Cultures de la solidarité (Berkeley, University of California, 1988, pp. 4-5).

(20) Henri Pirenne : Les Anciennes Démocraties des Pays-Bas. Nous citons Pirenne in extenso parce que nous ne voulons pas affaiblir sa langue passionnée dans la description qu’il donner de cette activité révolutionnaire prolétarienne précoce. (NDA.) M. Glaberman et S. Faber citent la traduction anglaise parue en 1971 à New York (éd. Norton). Nous avons restitué le texte français ; on trouve les extraits cités aux pages 183, 187, 188 et 190 de l’édition française, Flammarion, 1910. (NDE.)

* En français dans le texte.

(21) Karl Marx, Le Capital, vol. I, chap. xxviii : « La législation sanguinaire contre les expropriés à la fin du xve siècle. Les lois sur les salaires. »

(22) E. J. Hobsbawn, Laboring Men (Hommes au travail) (London, Weidenfeld and Nicholson, 1964).

(23) Voir Joseph G. Rayback, A History of American Labor (Une Histoire du Mouvement Ouvrier aux Etats-Unis) (New York, Free Press, 1966).

(24) Chicago of To-day and How To See It (Chicago aujourd’hui et comment le voir) (Chicago Manhattan Publishing Company, 1896) ; voir aussi Robert M. Fogelson, America’s Armories : Architecture, Society and Public Order (Arsenaux américains : architecture, société et ordre public) (Cambridge, Harvard University Press, 1981).

(25) Louis Uchitelle, « Survey Points to a Cause of Union Decline » (Une étude souligne une cause du déclin des syndicats), New York Times, 2 juin 1995.

(26) Foster Rhea Dulles et Melvyn Dubofsky, Labor in America, a History (Une histoire du mouvement ouvrier en Amérique) (Arlington Heights, Ill. Harlan Davidson, 1993).

(27) Bob Fitch, « Our Labor Leaders Need French Lessons » (Nos leaders syndicaux ont besoin de leçons de français), New Politics, 6, n° 1, 44-54, Summer 1996.

(28) Wall Street Journal, 21 septembre 1970, cité parPhilip S. Foner, US Labor and the Vietnam War (Le Mouvement ouvrier américain et la guerre du Vietnam) (New York, International Publishers, 1989).

(29) James Sterngold, « Facing the Next Recession without Fear » (Faire face sans crainte à la prochaine récession), New York Times, 9 mai 1995.

(30) « Hired Out Workers Are Forced to Take More Jobs Worth Few Benefits » (Les travailleurs précaires sont contraints de prendre de plus en plus d’emplois avec très peu d’avantages), Wall Street Journal, 11 mars 1993.

(31) Robert E. Parker, Flesh Peddlers and Warm Bodies ; The Temporary Help Industry and its Workers (Les trafiquants de chair humaine : l’industrie du travail temporaire et ses travailleurs) (New Brunswick, N. J., Rutgers University Press, 1993).

(32) Jeremy Rifkin, The End of Work : The Decline of the Global Labor Force and the Dawn of the Post Market Era ( New York, Putman’s, 1995) (La Fin du travail : le déclin de la force de travail globale et l’aube de l’ère post marché, trad. fr. 1997, éd. La Découverte-Poche, 459 p., 12,50 euros).

(33) Stuart Chase, The Proper Study of Mankind (la véritable étude de l’humanité) (New York, Harper & Bros, 1948), p. 27.

(34) R.J. Roethlisberger et William J. Dickson, Management and the Worker (Le management et le travailleur ) (Cambridge Harvard University Press, 1939).

(35) Ibid. ; voir aussi Elton Mayo, Human Problems of an Industrial Civilization (Problèmes humains d’une civilisation industrielle) (New York, Macmillan, 1933).

(36) Emma Rorhschild, Paradise Lost : The Decline of the Auto Industrial Age (Paradis perdu : le déclin de l’ère industrielle de l’automobile ) (New York, Random House, 1973), p. 34.

(37) Charles P. Walker et Robert H. Guest, The Man on the Assembly Line (L’homme sur la chaîne) (Cambridge : Harvard University Press 1952), p. 10.

(38) Ibid.,. p. 12.

(39) John Lear, Electronic Monitors Invade The Workplace (Les moniteurs électroniques envahissent les lieux de travail), Detroit Free Press, 9 janvier 1990, p. 38.

(40) Ibid.

(41) Ellen Goodman, « Best Gift for a secretary : An Electrocardiogram » (Le meilleur cadeau pour une secrétaire, un électrocardiogramme) dans Operational Reality Reports from the Firing Line, éd. Frost, Mitchell and Nord, 3d ed. (Glenview, Ill., Scot Foresman, 1986 ), p. 269.

(42) Joan Greenbaum, Windows on the Workplace : Computers, Jobs and the Organisation of Office Work in the Late Twentieth Century (Fenêtres sur le lieu de travail : ordinateurs, emplois et l’organisation du travail de bureau à la fin du vingtième siècle) (New York, Monthly Review Press, 1995), p. 83.

(43) Detroit Free Press, 16 novembre 1969.

(44) Ibid., 22 mars 1970.

(45) Ian Adams, The Poverty Wall (Le mur de la pauvreté) (Toronto, McClelland and Stewart, 1970), pp. 55-56.

(46) Studs Terkel, Working (Travailler) (New York, Pantheon, 1972), pp. 289-290.

(47) Ian Porter, « Hard Hat Hell », Macleans, 87, n° 5 (mai 1974), p. 24.

(48) Entretien avec un travailleur de l’automobile, 12 août 1982.

(49) Voir Steve Lohr, " Administration Balks at New Job Standards on Repetitive Strain " (Problèmes administratifs dans les nouveaux standards du travail concernant les efforts répétitifs), New York Times, 12 juin 1995.

(50) " Coal Company Admits Safety Fraud " (Une compagnie charbonnière admet les fraudes dans la sécurité), New York Times, 18 janvier 1990. C’est un problème sans fin. Le 30 août 1995, ABC News rapportait que quatre inspecteurs des mines pour la sécurité dans l’est du Kentucky avaient été condamnés pour avoir reçu des pots de vin des compagnies charbonnières. C’est une zone de petites mines sans syndicats et où, de 1990 à 1995, 45 000 mineurs ont été blessés et 170 tués.

(51) Roger Theriault, How to Tell When You’re Tired (Comment dire quand vous êtres fatigués ?), New York, Norton, 1995, p. 83.

(52) Miklas Haraszti, A Worker in a Workers State : Piece Rates in Hungary, trad. anglaise de Michael Wright, New York, University Books in Association with New Left Review, 1978, p. 45-49. Cet ouvrage a été publié en français : Travail aux pièces, éd. du Seuil.

(53) John Nordheimer, " One Day’s Death Toll on the Job " (Le taux quotidien des morts au travail), New York Times, 22 décembre 1996.

(54) Cancer and the Worker (Le cancer et l’ouvrier), New York ; New York Academy of Sciences, 1977.

(55) Ibid., p. 24.

(56) Ibid., p. 74.

(57) Antonia Ligori, The Hazards of Toxins in the Workplace, Valenite Modco Ltd, as a Case Study (Le risque des produits toxiques sur le lieu de travail), Masters Thesis, University of Windsor, 1989.

(58) James Morton, " The Cancer Epidemic : Part 1 " (L’épidémie de cancers), Against The Current, juillet-août 1995, p. 20.

(59) Arthur Kornhauser, " Towards an Assesment of Mental Health of Factory Workers : A Detroit Study " (Pour une évaluation de la santé mentale des ouvriers d’usine : une étude de Détroit), in Social Dimensions of Work, ed. Clifton D. Bryant, Englewood Cliffs, N. J. : Prentice Hall, 1972, p. 513.

(60) Detroit Free Press, 11 décembre 1994, 8B.

(61) Theriault, How to Tell When You Are Tired ?

(62) David Noble, " Social Choice in Machine Design : The Case of Automatically Controlled Machine Tools " (Les choix sociaux dans la construction des machines : le cas des machines à contrôle numérique), in A. Zimbalist, Cases Studies in the Labor Process, New York Monthly Review Press, 1979, p. 30.

(63) Harry Braverman, Labor and Monopoly Capital (Le travail et le capital monopolistique), New York, Monthly Review Press, 1974.

(64) Philip Kraft, " The Industrialisation of Computer Programming : From Programming to Software Production " (L’industrialisation des programmes d’ordinateurs : de la programmation à la production de logiciels), in Zimbalist, Case Studies on the Labor Process, pp. 5 et 17.

(65) Terkel, Working, pp. xlvii-xlix.

(66) Gerard Jerome Grzyb, " Death of a Craftsman : The Impact of Rationalisation in the Railroad Industry on the Occupational Culture of Operating Railroaders " (La mort de l’ouvrier professionnel : l’impact de la rationalisation dans l’industrie ferroviaire sur la culture professionnelle des roulants cheminots, Ph. D dissertation, Washington University, St Louis, 1977, p. 138.

(67) Ron Baxter et al., Out of the Driver’s Seat (Hors du siège du conducteur) (Windsor, Ontario, Mile One Publications, 1974), p. 31.

(68) Work in America : Report of a Special Task Force to the Secretary of Health, Education and Welfare (Le travail aux Etats-Unis : Rapport d’une équipe spéciale au Secrétaire pour la Santé, l’Education et le Welfare) (Cambridge, Mass. MIT Press, 1972), p. 11.

(69) Betty de Ramus, " A Small Maintenance Company’s Owners’Problems with Labor Turnover " (Les problèmes des dirigeants d’une petite société d’entretien avec le turnover), Detroit News, 21 septembre 1989.

(70) Anderw Levison, The Working Class Majority (La classe ouvrière majoritaire) (New York Coward, Mc Cann, et Geoghegan, 1974, 67-68.

(71) Monthly Bulletin, Bank Canadian National, Montréal, 5 janvier 1974, 2.

(72) Interview, Windsor, Ontario, 20 novembre 1969.

(73) Interview, Windsor, Ontario, 23 novembre 1969.

((74) Bill Watson, Couterplanning on the Shop Floor (Contre-planning dans l’atelier), Boston, New England Press, 1971. Ce texte, traduit dans ICO n° 115-116 (mars-avril 1972), a fait l’objet de débats passionnés au sein du groupe ICO, autour d’un texte critique " Contre-interprétation du "Contre-planning dans l’atelier" " (voir ICO n° 118, juin 1972).

(75) Georges Friedmann, Industrial Society (La société industrielle) (Free Press, Glencoe, 1964), 322. Texte original : Machine et humanisme, t. II : Problèmes humains du machinisme industriel (Gallimard, 1946), p. 320. L’auteur rend compte dans ce chapitre d’une enquête menée pendant douze ans (de 1927 à 1939) par des sociologues, sur une commande de la direction, auprès des 29 000 ouvriers des ateliers Hawthorne de la société Western Electric, à Chicago.

(76) Rapporté dans une discussion avec Martin Glaberman.

(77) Donald Roy, " Quota Restriction and Goldbricking in a Machine Shop " (Restriction des quotas et restrictions de production dans un atelier), American Journal of Sociology, 5, n° 1, mars 1952, p. 437.

(78) Baxter et al., Out of the Driver’s Seat (Hors du siège du conducteur), p. 31.

(79) Ibid., p. 32.

(110) Stanley Aronowitz, False Promises (Fausses Promesses) (New York, Mc Graw Hill, 1973),130

(111) Walker and Guest, The Man on the Assembly Line (L’Homme sur la chaîne de montage, 68.

* Voir au ssi à ce sujet l’ouvrage Grain de sable sous le capot, de xxx Durand (éd. La Brèche, 198..., qui décrit la vie sur la chaîne aux usine Peugeot de Sochaux (Doubs), en 1982. (Note d’Echanges.)

(112) Andrew Levinson, The Working Class Majority (La majorité classe ouvrière) (New York, Coward, Mc Cann and Geoghegan, 1974),95.

(113) Bill Gachnik, « A study of Factory Underlife : the Secondary Adjustements of Auto Workers « (Une étude de la vie souterraine de l’usine : les ajustements secondaires des travailleurs de l’automobile) document non publié, Windsor,Ontario 1978, 10-11.

(114) Roy eBanana Time -Job Satisfaction and Informal Interaction « (Le temps de la banane : satisfaction au boulot et interaction informelle) dans Bryant, Social Dimensions of Work, 381 (Dimensions sociales du travail).

(115) Ibid., 382.

(116) Ibid.,385.

(117) Ibid.,388-9.

(118) Bill Warson, Counterplanning on the Shop Floor, (Contre-planning dans l’atelier), 6.

(119) Ibid.

(120) Ibid.

(121) Ibid.

(122) Ibid.

(123) Hugh Beynon, Working for Ford (Travailler pour Ford) (London, England, Allen Lane, Penguin Education, 1973) 236-7.

(124) Interview with Chrysler worker (entretien avec un ouvrier de Chrysler) 12 février 1976.

(125) Baynon, Working for Ford, 139.

(126) Douglas G. Kazulak : « Reflections on Working in the Hole » (Réflexions sur le travail dans le trou), document présenté au deuxième Congrès sur les ouvriers et leurs communautés, London, Ontario, 4 mai 1977.

(127) Entretien avec un ouvrier de Chrysler, 12 février 1976.

(128) Tom Jurawich, Chaos on the Shop Floor - A Worker’s View of Quality, Productivity and Management (« Chaos dans l’atelier, une vue ouvrière sur la qualité, la productivité et le management »)(Philaderphia Temple University Press, 1985), 56.

(129) Ibid.

(130) Noël Ignatiev, « Present Depths « (Profondeurs actuelles), document non publié, 9-1.

(131) Entretien avec un ouvrier de Ford, 30 avril 1968.

(132) Aronowitz, False Promises (Fausses promesses), p. 23-24.

(133) Gachnik, « A Study of Factory Underlife » (La vie souterraine dans l’usine), op. cit., p. 12.

(134) Theriault, How to tell when you are tired (Comment dire quand vous êtes fatigués), p. 93.

(135) Gachnik, « Factory Underlife », p. 12.

(136) Ibid., p. 13.

(137) Ibid.

(138) Watson, Counterplanning on the Shop Floor, (Contre-planning dans l’atelier), p. 8.

(139) Aronowitz, False Promises, p. 23-24

(140) Ben Hamper, Rivethead : Tales from the Assembly line (New York : Warner Books, 1991), 191 (Rivet ; histoires de la chaîne de montage)

(141) Paul Romano et Ria Stone, The American Worker (Détroit, Bewick Editions, AP72), p. 38.

(142) Bill Watson, Counterplanning on the Shop Floor, p. 8.

(143) Haraszti, Worker in a Workers State (Travailleur dans un Etat ouvrier).

(144) Ibid., p. 132.

(145) Ibid., p. 133.

(146) Ibid., p. 142-145.

(147) ibid., 2, p. 142-143.

(148) Gachnik, « Factory Underlife », p. 12.

(149) Ibid., p. 8-9.

(150) Ibid., p. 12.

(151) Raymond Kuszeleweski, « Episode of a Teamster » (Un épisode de la vie d’un Teamster), article présenté au deuxième Congrès sur les Cols Bleus et leur communauté, London, Ontario, mai 1977, p. 11.

(152) Ibid.

(153) Sprouse, Sabotage in the American Workplace, (Sabotage sur les lieux de travail aux Etats-Unis), p. 62.

(154) Ibid, 59.

(155) Allen R.Myerson, « Where Have All the Bosses Gone ? Off on Fridays, All the Summer Long », New York Times, 1er september 1995 (Où sont partis tous les patrons ? Jamais là le vendredi tout au long de l’été).

(156) George Lipsitz, Rainbow at Midnight : Labor and Culture in the 1940s (Urbana : University of Illinois Press, 1994) 88-89 (Un arc en ciel à minuit : travail et culture dans les années 1940).

(157) Kuszelewski, « Episode of a Teamster » (Episode de la vie d’un routier), p. 3-4.

(158) Interview with a Ford worker (Entretien avec un ouvrier de Ford), janvier 1975 .

(159) Thériault, How to Tell When You Are Tired (Comment le dire quand vous êtres fatigués), p. 158-159.

(160) Sprouse, Sabotage in the American Workplace (Sabotage sur le lieu de travail aux Etats-Unis), p.116.

(161) Romano and Stone, The American Worker (Le travailleur américain), p. 36-37.

(162) Terkel, Working (Travailler), p. 170.

(163) Ian Porter, « Hard Hat Hell », Macleans, 87, n°5, (mai 1974), p. 50.

(164) Romano and Stone, American Worker, p. 35.

(165) Interview with Jim Monk (Entretien avec Jim Monk), octobre 1974.

(166) Ibid.

(167) Kuszelewski, Episode of a Teamster, p. 6.

(168) Ibid, p. 8.

(169) Ibid., p. 9.

(170) Sprouse, Sabotage in the American Workplace (Sabotage sur le lieu de travail aux Etats-Unis), p. 63.

(171) Kessler-Harris, Out to work, p. 31 ; Sur les résistances dans les usines Lowell et les grèves organisées en 1834 et 1836, voir Thomas Dublin, « Femmes, travail et protestations dans les Early Lowelle Mills. La poigne oppressive de l’avarice fait de nous des esclaves », dans Labor History, 16, n° 1 (hiver 1975), p. 99-116.

(172) « Le 23 février [8 mars] 1917, des milliers de ménagères et d’ouvrières russes, en colère à cause du manque de pain, descendirent dans les rues, méprisant les appels au calme des leaders syndicaux. Le lendemain, 200 000 ouvriers de Petrograd se mettaient en grève. Le 25 février, une énorme masse de manifestants se battent avec les troupes et une révolution a commencé » (S.A. Smith, Red Petrograd, Revolution in the Factories, 1917-1918 (Pétrograd rouge, Révolution dans les usines 1917-1918).

(173) Patricia Evridge Hill, « Real Women and True Womanhood : Grassroots Organizing among Dallas Dressmakers in 1935 » (Vraies femmes et véritable condition féminine : les racines de l’organisation dans la confection à Dallas en 1935), Labor’s Heritage, 5, n° 4 (printemps 1934), p. 4-15.

(174) Voir Joan M. Jensen et Sue Davidson, eds., A Needle, A Bobin, A Strike : Women Needleworkers in America (Une aiguille, une bobine, une grève : les couturières en Amérique) (Philadelphia : Temple University Press 1984), en particulier la deuxième partie.

(175) Francine D. Blau « The Data on Women Workers, Past, Present and Future » (Les données sur les femmes au travail dans le passé, le présent et le futur) dans Women Working : Theories, Facts in Perspective (Les Femmes au travail, théories, faits mis en perspective), éd. Ann H. Stromberg and Shirley Harkess (Palo Alto, Californie : Mayfield, 1978), p. 36. Pour une brève discussion sur la complexité dans la mesure de la répartition du travail des femmes et l’inadéquation des statistiques fédérales, voir p. 41-46.

(176) US Bureau of the Census, Statistical Abstract of the United States ; 1993 (Washington D.C. 1993), p. 399.

(177) Leslie Woodcock Tenrler, Wage-Earning Women ; Industrial Work and Family Life in the United States, 1900-1930 (Les Femmes salariées : travail industriel et vie de famille aux Etats-Unis, 1900-1930).

(178) Kessler -Harris, Out to Work, p. 86 et 90.

(179) Jerry P. White, Hospital Strike ; Women, Unions and Public Sector Conflicts (Grève à l’hôpital : femmes, syndicats et conflit dans le secteur public ) (Toronto), Thompson Educational Publishing, 1990.

(180) Ibid, p. 94.

(181) Ibid, p. 119 et121.

(182) Voir Herbert Hill, Black Labor and the American Legal System (Le travail des Noirs et le système légal américian) (Madison University of Wisconsin Press, 1985).

(183) Voir, par exemple August Meier et Elliott Rudwick, Black Detroit and the Rise of the UAW (Les Noirs de Détroit et l’assor de l’UAW) (Oxford and New York : Oxford University Press, 1981).

(184) Hill, Black Labor and the American Legal System, p.274-308.

(185) Ibid, p.294.

(186) Joe William Trotter Jr, Black Milwaukee : the Making of an Industrial Proletariat, 1915-1945 (Les Noirs du Milwaukee : la formation d’un prolétariat industriel ) (Urbana and Chicago University of Illinois Press, 1985) p.125-128, 217.

(187) George Rawick, « Working Class Self-Activity » (.Activité autonome de la classe ouvrière), Radical America 3, n° 2 (mars-avril 1969)p. 27.

(188) Rayback, A History of American Labor (Une histoire du mouvement ouvrier américain), p. 65-67.

(189) Voir, par exemple, Melvin Dubovsky, We Shall Be All, a History of the IWW (Tous ensemble, une histoire des IWW) (Chicago ; Quadrangle Books, 1969).

(190) Robert Michels, Political Parties (Partis Politiques) (New York Free Press, 1962).

(191) Voir Burton H. Hall, ed., Autocracy and Insurgency in Organized Labor (Autocratie et rébellions dans les organisations ouvrières) (New Brunswick, N.J. ; Transaction Books, 1972).

(192) Clark Kerr, Labor and Management in Industrial Society (Travail et management dans la société industrielle) (New York ; Anchor Books, 1964 ), p. 93.

(193) Voir Martin Glaberman, « Be His Payment High or Low : the American Working Class in the Sixties » (Que son salaire soit haut ou bas, la classe ouvrière américaine dans les années 1960), International Socialism (London), n° 21 (summer 1965).

(194) Clark Kerr, Labor and Management, op.cit., p. 261.

(195) Paul Jacobs, Old Before Its Time : Collective Bargaining at 28 (Vieux avant son temps : le marchandage collectif) (Los Angeles : Center for the Study of Democratic Institutions, 1961), p. 13.

(196) Daniel Bell, The End of Ideology (La fin de l’idéologie) (New York, Collier Books, 1952), p. 214-215.

(197) Une intéressante chronique de la bureaucratie syndicale et de ses pratiques autoritaires figure dans la publication Union Democracy Review, publiée par l’Association for Union Democracy, Brooklyn, N.Y.

(198) Detroit Free Press, 15 décembre 1986.

(199) New York Times, 14 décembre 1986.

(200) New York Times, 26 février 1986 ; Detroit Free Press, 26 février 1987.

(201) Voir par exemple Steve Fraser : “ Dress Rehearsal for the New Deal : Shop-FloorInsurgents, Political Elites, and Industrial Democracy in the Amalgamated Clothing Wirkers “ dans Working-Class America, ed. Michael H. Frisch and Daniel J. Walkowitz (Urbana Ill, University of Illinois Press, 1983) (Répétition générale pour le New Deal : rébellion de base, élites politiques et démocratie sociale dans le syndicat des travailleurs de la confection).

(202) Voir William Serrin, “ Work Rules Overtaking Pay as Key Labor Issues “ New York Times, 26 octobre 1986 (Les conditions de travail avant les questions de salaires dans les problèmes essentiels des relations de travail) ; Helen Fogel “ What UAW Members Want in Ford, GM Contracts “ Detroit Free Press 5 mars 1987 (Ce que les membres de l’UAW attendent des contrats avec Ford et GM).

(203) Voir Peter Rachleff, « Hard Times for Hormel » (Temps difficiles chez Hormel), Canadian Dimension, n° 20, n° 6 (novembre 1986) ; Fogel, « What UAW Members Want » (Ce que veulent les membres de l’UAW).

(204) Labor Notes, n° 97 (mars 1987 ), p. 6.


Le livre Travailler pour la paie : les racines de la révolte (163 pages, 17 euros) peut être commandé aux éditions Acratie, editionsacratie@minitel.net

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0