mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > Documents utiles > De Steenbergen et Geldermalsen (Pays-Bas) à Ajaccio (Corse) la haine (...)

De Steenbergen et Geldermalsen (Pays-Bas) à Ajaccio (Corse) la haine xénophobe et le racisme antimusulmans montent en Europe encouragés par l’apathie complice de la gauche et le nationalisme des partis de droite

dimanche 27 décembre 2015

La presse française a pratiquement passé sous silence deux événements très graves qui se sont passés aux Pays-Bas dans deux petites villes de ce pays très proche de la France. Dans la première ville (Steenbergen le 22 octobre 2015 ) une vingtaine de fascistes se sont mêlés à près de 200 habitants pour protester contre la tenue d’un conseil municipal qui devait décider si la ville allait accueillir des réfugiés (les membres du conseil y étaient d’ailleurs majoritairement opposés) ; dans la seconde ville (Geldermalsen, le 17 décembre 2015 ) ce sont DEUX MILLE « citoyens concernés » (c’est ainsi que les appellent pudiquement les médias néerlandais) qui ont attaqué la mairie, enfoncé les barrières de protection et obligé les flics néerlandais à tirer en l’air, ce qui n’est pas fréquent au « pays des tulipes et des coffee shops ».

Ce climat xénophobe et violent, tout comme en France, est évidemment entretenu par de petits groupes fascistes (la fachosphère française s’est activement réjouie de ses manifestations populaires néerlandaises et a complaisamment relayé les vidéos relatant la violence, les insultes racistes et les appels au viol proférés par ces « Néerlandais concernés ») mais aussi et surtout par le politicien Geert Wilders et son PVV, ce groupuscule entièrement centré autour de sa personne mais qui réussit à obtenir entre 12 et 16 % des voix aux élections. Tout comme ici les politiciens « respectables » de droite qui attisent la xénophobie et le racisme, y compris contre les musulmans, mais feignent de s’étonner quand leurs discours sont pris au sérieux par la populace.

L’émeute xénophobe et raciste d’Ajaccio montre comment l’extrême droite, la droite dite républicaine et la gauche partisane du contrôle de l’immigration travaillent main dans la main pour entretenir ou laisser monter la xénophobie et le racisme.

Nous publierons bientôt un article des camarades néerlandais de Doorbraak qui mènent la lutte contre le racisme et l’antisémitisme aux Pays-Bas depuis des années, mais ceux que cela intéresse peuvent déjà se reporter aux nombreux articles sur ce sujet déjà parus sur ce site et dans la revue Ni patrie ni frontières.

Y.C., 27/12/2015

P.S. : On peut voir les fascistes et les " Néerlandais concernés" hurler leur haine sur ce site : http://www.nltimes.nl/2015/10/22/vi...

Sur l’émeute de Geldermalsen on pourra lire en anglais cet article du Guardian

http://www.theguardian.com/world/20...

Et enfin dans ce dernier article (en anglais) on verra comment 10 000 personnes ont pu adresser des messages racistes sur Facebook suite à une manifestation contre "Zwarte Piet" le 14 novembre.

http://stopblackface.com/10-000-rac...

Sur Zwarte Piet on pourra lire en français les deux articles suivants

http://www.mondialisme.org/spip.php...

- Mathijs van de Sande : « A propos du débat sur le “ Zwarte Piet ” néerlandais » (2013)

http://mondialisme.org/spip.php?art...

Et sur le racisme aux Pays-Bas

- De Fabel van de illegaal : Trafic de drogue aux Pays-Bas : un prétexte pour diffamer les Antillais néerlandais (2002) http://www.doorbraak.eu/gebladerte/...

- De Fabel van de illegaal : Pays-Bas : Les jeunes Antillais pauvres sont la cible du gouvernement (2001)http://www.doorbraak.eu/gebladerte/...

- De Fabel van de illegaal : Le racisme libéral aux Pays-Bas (2001) http://www.doorbraak.eu/gebladerte/...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0