mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > Documents utiles > A propos de « Revenus du Front. Deux anciens militants FN racontent », (...)

A propos de « Revenus du Front. Deux anciens militants FN racontent », livre-interview de Nadia et Thierry Portheault,

mercredi 14 mai 2014

Grasset, 136 pages, 12 euros

A part les quatre dernières pages, dans lesquelles ce couple d’ex-militants du FN semble revenir un peu sur ses idées d’extrême droite en nous offrant un plaidoyer humaniste complètement décalé par rapport aux 132 pages précédentes, ce livre présente, plutôt qu’une critique, une description assez démoralisante des idées xénophobes, racistes, homophobes, socialement réactionnaires et antimusulmanes épidermiques du Front national.

Il montre comment le racisme et les idées réactionnaires se nourrissent de quelques événements personnels anecdotiques désagréables, à partir desquels certains bâtissent non seulement des raisonnements dangereux mais vont jusqu’à s’engager dans des partis fascisants, nationaux-populistes ou d’extrême droite comme le FN.

On comprend, en lisant ce livre, que ces deux anciens militants du FN n’étaient (apparemment) pas antisémites ni racistes contre les Arabes (l’une d’entre elles est d’origine algérienne) mais on a du mal à croire qu’ils aient pu avaler autant de couleuvres, écouter tant de réflexions racistes, homophobes, ou pronazies, sans réagir de façon plus virulente.

Néanmoins, il est toujours intéressant et utile, même si c’est déprimant, de constater comment des individus se laissent happer, laver le cerveau, par un parti-attrape tout comme le FN.

Le double langage qu’ils dénoncent chez certains cadres et dirigeants du FN et surtout du Rassemblement Bleu Marine ne nous surprend guère, bien sûr, mais on retrouve aussi chez ces « ex » du FN, des réflexes qui sont – hélas – communs à toutes les tendances politiques, y compris à gauche ou à l’extrême gauche : croyance en l’infaillibilité du Chef (ici de Marine Le Pen), dévouement aveugle et acritique, incapacité à s’opposer aux petits apparatchiks, force des liens amicaux locaux par rapport aux principes politiques (même si on a un peu de mal à comprendre comment les principes républicains et antinazis dont les Portheault se réclament ont pu les amener au FN ou au RBM).

M. et Mme Portheault sont sans doute sincères, d’autant plus qu’ils ne se donnent pas vraiment le beau rôle dans cette longue interview à deux voix. Mais justement leur sincérité nous donne froid dans le dos car elle montre comment il est facile pour certaines personnes de glisser vers l’extrême droite et comment la propagande « antifasciste » est apparemment totalement inefficace pour elles....

Enfin, si, un petit peu tout de même, quand elles comprennent qu’elles se sont trompées de voie et décident de vérifier si les affirmations du FN sont mensongères, quelques clics et quelques articles lus sur Internet peuvent leur permettre de perdre définitivement leurs illusions, du moins sur l’extrême droite...

Y.C., Ni patrie ni frontières, 12/5/2014

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0