mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > Agression russe contre l’Ukraine > Mike Ludwig : La guerre contraint les militants de gauche ukrainiens à (...)

Mike Ludwig : La guerre contraint les militants de gauche ukrainiens à prendre des décisions difficiles concernant la violence (5 mars 2022, Truthout).

lundi 14 mars 2022, par Yves

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février dernier, le bruit des sirènes et des explosions ébranle chaque jour l’immeuble de cinq étages de Yurii Sheliazhenko à Kiev. M. Sheliazhenko est le directeur exécutif du Mouvement pacifiste ukrainien et une voix isolée mais déterminée en faveur de la paix dans un pays en guerre. Il a fait l’objet de "beaucoup de haine" pour avoir refusé de porter des armes et de se joindre à ses voisins pour fabriquer des cocktails Molotov afin de repousser l’avancée des forces russes, qui se heurtent à la résistance acharnée de civils devenus des combattants déterminés à défendre l’Ukraine.

"Tout d’abord, il faut dire la vérité, à savoir qu’il n’y a pas de voie violente vers la paix", nous a déclaré M. Sheliazhenko lorsque nous lui avons demandé par courriel ce que les Américains pouvaient faire pour soutenir les militants en Ukraine.

Ailleurs, près de Kiev, "Ilya" et ses camarades ont pris les armes contre l’armée russe et s’entraînent au combat. Ilya, qui doit dissimuler son identité en raison de l’escalade de la violence, est un anarchiste qui a fui la répression politique dans un pays voisin et a décidé de résister à l’invasion russe. Avec d’autres anarchistes, socialistes démocratiques, antifascistes et militants de gauche d’Ukraine et du monde entier, Ilya a rejoint l’une des unités de "défense territoriale" qui fonctionnent comme des milices volontaires sous l’autorité de l’armée ukrainienne, avec un certain degré d’autonomie. Avec le soutien d’une alliance horizontale de groupes d’entraide et de volontaires ayant des fonctions civiles, les anti-autoritaires ont leur propre "détachement international" au sein de la structure de défense territoriale et collectent des fonds pour s’approvisionner, selon un groupe connu sous le nom de Comité de résistance.

"Lorsque l’ennemi vous attaque, il est très difficile d’adopter une position pacifiste anti-guerre, et ce parce que vous devez vous défendre", affirme Ilya dans une interview accordée à Truthout.

Les chemins divergents de Sheliazhenko et Ilya illustrent les choix difficiles et souvent extrêmement limités auxquels sont confrontés les militants et les mouvements sociaux progressistes en Ukraine. En particulier, leurs points de vue différents sur l’autodéfense et le rôle de la violence en politique ont conduit les deux hommes à s’engager dans des luttes qui semblent se compléter plutôt que s’opposer.

Ilya et ses camarades ne se font pas d’illusions sur l’État ukrainien, qui, selon lui, "a évidemment beaucoup de tares et beaucoup de systèmes pourris." Cependant, l’Ukraine, la Russie et les séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine se livrent à une guerre de bas niveau depuis 2014, et comme beaucoup d’autres à gauche, Ilya pense que "l’agression impérialiste russe" qui pourrait imposer le style d’autoritarisme brutal de Poutine représente la plus grande menace commune en ce moment. L’Ukraine n’est peut-être pas une démocratie qui fonctionne bien, mais les militants anti-autoritaires affirment que les problèmes du pays ne seront pas résolus par l’intervention russe et les conditions politiques incroyablement répressives qui l’accompagnent. En Russie, des manifestants défient actuellement une répression policière brutale et risquent de longues peines de prison pour protester contre la guerre.

"En Russie, un vaste mouvement anti-guerre est en train de naître et je le salue évidemment, mais ici, d’après mes estimations, la plupart des progressistes, des socialistes, des militants de gauche et des mouvements libertaires prennent désormais parti contre l’agression russe, ce qui ne signifie pas nécessairement qu’ils se solidarisent avec l’État ukrainien", pense Ilya.

M. Sheliazhenko accuse les nationalistes de droite des deux camps d’être responsables de cette guerre meurtrière, qui a fait des centaines, voire des milliers de victimes civiles jusqu’à présent. Sur un site Internet d’extrême droite en Ukraine, M. Sheliazhenko et un autre militant pacifiste ont été publiquement dénoncés et placés sur une "liste noire" de "traîtres" pour s’être opposés à la guerre avec les séparatistes soutenus par la Russie, avant d’être physiquement attaqués par des néonazis dans les rues. Cependant, pour M. Sheliazhenko, la montée des gangs fascistes et des ultranationalistes d’extrême droite depuis le soulèvement de Maidan en 2014 qui a renversé un président pro-russe en Ukraine n’est pas une excuse pour l’invasion sanglante de la Russie comme l’a prétendu Poutine.

"La crise actuelle repose sur une longue histoire de comportements néfastes de toutes les parties engagées, et les nouvelles attitudes telles que "Nous, les anges, pouvons faire ce que nous voulons" et "Eux, les démons, doivent souffrir de leur ignominie" conduiront à une nouvelle escalade, sans exclure l’apocalypse nucléaire, et la vérité devrait aider toutes les parties à se calmer et à négocier la paix", nous a déclaré M. Sheliazhenko.

Alors que de nombreux civils se sont portés volontaires pour combattre avec l’armée ukrainienne, les militants ont beaucoup à faire en dehors de lutter contre les Russes, alors que la guerre entre dans sa deuxième semaine. Selon Ilya, les "volontaires civils" aident les familles à fuir la violence, s’adressent aux médias du monde entier, soutiennent les familles de ceux qui résistent avec des armes, collectent des dons et des fournitures et prodiguent des soins à ceux qui reviennent des lignes de front. Les syndicats rassemblent actuellement des ressources et aident les réfugiés qui fuient l’Ukraine orientale ravagée par la guerre vers l’Ouest et les pays voisins comme la Pologne.

Les volontaires viennent de divers horizons politiques, mais pour les anarchistes comme Ilya, participer à la résistance permet d’accroître la capacité des militants radicaux à influencer la politique et le développement social, maintenant et après la guerre. Les initiatives d’"auto-organisation" à la base qui offrent une aide mutuelle et mettent en place une résistance autonome surgissent également partout comme des moyens de survivre. "Je dois préciser que, dans notre unité, tout le monde ne s’identifie pas comme anarchiste. Le plus important, c’est que beaucoup de gens se sont organisés spontanément pour s’entraider, pour faire des tours de garde dans leurs quartiers, leurs villes et leurs villages et pour affronter les occupants avec des cocktails Molotov", nous a expliqué Ilya.

Pendant ce temps, Sheliazhenko et des militants pacifistes dispersés continuent de s’opposer à la conscription forcée, et leurs tactiques incluent la désobéissance civile non violente. Selon M. Sheliazhenko, les hommes âgés de 18 à 60 ans sont "privés de toute liberté de mouvement" et ne peuvent même pas louer une chambre d’hôtel sans l’autorisation d’un responsable militaire.

Selon M. Sheliazhenko, la paperasserie bureaucratique ainsi que l’absence discriminatoire de solutions alternatives au service militaire empêchent même les personnes croyantes de pratiquer l’objection de conscience face au service militaire. Les militants américains devraient appeler à l’évacuation de tous les civils des zones de conflit, quels que soient leurs origines, leur sexe et leur âge, et faire des dons aux organisations humanitaires qui n’exportent pas d’armes supplémentaires en Ukraine, ce qui pourrait entraîner une escalade du conflit, a-t-il ajouté. La coalition de l’OTAN dirigée par les États-Unis a déjà fourni beaucoup d’armes à l’armée, et la possibilité que l’Ukraine rejoigne l’OTAN a été un prétexte majeur pour la guerre.

"Si l’on n’ investit pas dans le développement de la culture de la paix et dans l’éducation à la paix pour tous les citoyens, nous ne parviendrons pas à une paix véritable", nous a déclaré M. Sheliazhenko.

Traduit de l’anglais et extrait de

https://truthout.org/articles/war-i...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0