mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > La race est une impasse, avec ou sans guillemets ! > De l’« homme de couleur » à l’« Afro-Américain » : de (...)

De l’« homme de couleur » à l’« Afro-Américain » : de l’usage politique de certains mots piégés

vendredi 26 juin 2020

« Être noir, c’est être authentique, te voir toi-même dans un monde de beauté, sentir et être sûr que tu ne pourras pas être vaincu par les capitalistes [...] Être noir, c’est se battre et conquérir ; lutter et gagner, pour ressentir l’unité et le succès. » (Poème publié dans le bulletin local de la NAACP d’Akron, Ohio, en juillet 1968 ; cité dans Hall, 2007).

Ce premier texte évoque l’arrière-fond politique de la désignation et de l’auto-désignation des Afro-Américains, et les raisons pour lesquelles cette dernière expression a été (ré)inventée en 1988 aux Etats-Unis. Un deuxième article s’intéressera au choix des « Noirs de France » en matière terminologique, en partant de la Ligue universelle de la race noire (1924) et du Comité de défense de la race nègre (1926) pour aller jusqu’au CRAN (2005), Conseil représentatif des associations noires de France. Un troisième article s’intéressera à l’apparition et à la généralisation de l’expression « Afro-descendants » en dehors des Etats-Unis, et particulièrement en Amérique latine et en Europe, et les conséquences politiques qui en découlent.

PDF - 232.9 ko
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0