Accueil > Ni patrie ni frontières > NOUVELLE PARUTION : La Gauche identitaire contre la classe : aux sources (...)

NOUVELLE PARUTION : La Gauche identitaire contre la classe : aux sources d’une régression

mercredi 8 mars 2017, par Yves

Présentation

Ce livre rassemble les traductions d’articles d’Adolph Reed Jr., Loren Goldner et João Bernardo. Goldner et Bernardo sont deux militants qui ont beaucoup écrits sur des sujets très divers depuis les années 70 mais dont les analyses sont peu connues en France, conformément à une vieille tradition franco-centrée et nationaliste du mouvement ouvrier, de l’extrême gauche et du mouvement anarchiste dans l’Hexagone. Quand à Reed, il s’est surtout intéressé à l’histoire politique des Afro-Américains et à la critique du rôle politique et des idéologies propagées par la petite bourgeoisie noire.

Les discussions autour des identités nationales, ethniques ou religieuses prennent de plus en plus de place dans les débats (et même les affrontements physiques) en France. Ces discussions ignorent, d’un côté comme de l’autre, l’origine des concepts brandis ou critiqués : « race sociale », « racisés », « racialisation », etc., que nous aborderons dans le numéro 58-59 de la revue Ni patrie ni frontières à travers plusieurs textes consacrés aux luttes des prolétaires afro-américains et à la critique du système social et politique qui nourrit l’identitarisme euro-américain.

Loren Goldner, qui participe à la revue marxiste américaine en ligne Insurgent Notes, et milite dans la patrie des théories raciales (de « gauche » comme de droite) et du multiculturalisme, retrace les sources historiques, scientifiques, religieuses et philosophiques et philosophiques du concept de race en Europe et son utilisation spécifique aux Etats-Unis. Il démonte les contre-vérités sur les Lumières diffusées par les conceptions identitaristes en vogue dans les universités américaines et désormais dans les milieux altermondialistes, libertaires et radicaux européens. Pour conclure, il analyse « le moment historique qui nous a produits » depuis un siècle et demi et se demande si la « recomposition du capital » mènera – ou pas – à une révolution mondiale.

João Bernardo, marxiste libertaire portugais vivant au Brésil, nous aide à comprendre ce qui est arrivé aux différentes gauches, la vieille gauche réformiste et stalinienne, les nouvelles gauches et les gauches postmodernes. Il dévoile les multiples aspects néfastes du postmodernisme et du multiculturalisme sous le capitalisme actuel, deux idéologies qui imprègnent profondément l’extrême gauche et le mouvement libertaire. Nous publierons bientôt un recueil de textes de João Bernardo contre l’écologie, cette « escroquerie » moderne.

Enfin, Adolph Reed Jr. illustre brillamment et avec humour les impasses de l’identitarisme et de l’essentialisme de la gauche féministe américaine à partir des discussions autour de la transraciale Dolezal (militante antiraciste cohérente) et de la trans-sexuelle Jenner (journaliste réactionnaire soutenant le Parti républicaine).
Ni patrie ni frontières, 27 février 2015

Loren Goldner

- Les Premiers Américains en rouge, noir et blanc. Race et classe aux Etats-Unis (1992)......................................................................................... 7
- Renaissance et rationalité : les Lumières aujourd’hui (1995)............47
- Race et Lumières (1). De l’antisémitisme à la suprématie des Blancs 1492-1676 (1997)........................................................................................64
- Race et Lumières (2) : Des Lumières anglo-françaises et au-delà (2010)..........................................................................................................87
- Les nazis et la déconstruction : Comment Jean-Pierre Faye démolit Derrida (1993)...........................................................................................111
- Le moment historique qui nous a produits - Révolution globale ou recomposition du capital ? 1789, 1848, 1871, 1905, 1917, 1968, 20.. ? (2010)........................................................................................................121
- Bibliographie.....................................................................................146

João Bernardo

- Post-Post : si notre société est tellement enthousiasmante, pourquoi tant d’apathie ? (1994)...............................................................................153
- Sept thèses sur la crise actuelle (2008)..............................................157
- Socialisme de la misère, socialisme de l’abondance (2011)..............167
- Point final. Un manifeste (2012)........................................................177
- Manifeste sur la gauche et les gauches. Pour quelle raison la gauche actuelle continue-t-elle à utiliser ce nom ? (2014)....................................184
- Il est impossible d’« unir l’identité et la classe » (2016)....................214
- Bibliographie.....................................................................................219

Adolph Reed Jr

- De la transgenre Bruce/Caitlyn Jenner à la transraciale Rachel Dolezal : pour les féministes et les Identitaires raciaux y aurait-il de bons et de moins bons « trans » ?..........................................................................227

Pour toute commande écrire à yvescoleman@wanadoo.fr

Le livre paraîtra le 20 mars 2017

PDF - 659.1 ko