Accueil > Ni patrie ni frontières > 58-59 (avril 2017) > Réponse à un article de Claude Guillon : L’humour juif n’a rien (...)

Réponse à un article de Claude Guillon : L’humour juif n’a rien à voir avec les "plaisanteries" antisémites !

dimanche 31 juillet 2016, par Yves

Tout comme l’humour africain n’a rien à voir avec les « blagues » racistes du Front national

« Humour : Forme d’esprit qui s’attache à souligner le caractère comique,
ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la
réalité. » (Dictionnaire Larousse)

« Ce serait une erreur de limiter l’humour juif à son aspect “défensif” : outil
de lutte contre l’injustice, dérivatif à la dureté du temps surtout dans un
monde hostile, exutoire contre la fatalité. Bref, d’en faire “la langue des
désarmés” et, pire, ”la politesse du désespoir” » ; (...) (l’humour juif) « se
veut libérateur et révélateur, témoignage d’optimisme et de joie de vivre, et,
dans le même temps, il entend déranger et faire “rire jaune” ». (Alain
Oppenheim)

Claude Guillon, lecteur assidu de « Ni patrie ni frontières » et dont cette revue a souvent publié les textes, a commis un billet très... douteux suite à une obscure petite bagarre dans laquelle fut impliqué l’un de ses amis qui a eu le malheur de nier le contenu antisémite d’un graffiti....
Si Claude n’avait pas noirci beaucoup de papier à propos de cet incident, cela ne vaudrait pas la peine de l’évoquer. Néanmoins, le contenu de son texte est révélateur de plusieurs maux qui affectent les milieux qui se prétendent « révolutionnaires »

– le copinage sans principes,

– la conviction que l’on peut tout dire et tout écrire puisque l’on est (au choix) anarchiste, trotskyste, libertaire, défenseur des réfugiés et des sans papiers, révolutionnaire autoproclamé, etc.

– l’oubli (volontaire, ou involontaire chez les plus ignorants) de ce qu’ont été le nazisme et le judéocide et donc la manipulation sans complexe du massacre systématique des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, dans les discours, les affiches, les slogans de certains gauchistes,

– la défense absurde et dangereuse d’une liberté d’expression totale.

(lire la suite dans le PDF ci-jointy)

PDF - 138.2 ko

*****

Suivi d’une deuxième réponse à Claude Guillon à propos de la cécité face au négationisme

www.mondialisme.org/spip.php?article2519

Et on pourra lire aussi

http://www.mondialisme.org/spip.php?article2476

"Quatorze arguments courants pour nier ou minimiser l’antisémitisme"

Ainsi que cette autre version du point de départ de l’incident qui (malgré de nombreuses attaques personnelles inutiles contre Claude Guillon, du moins si l’on veut vraiment approfondir l’origine des graves divergences politiques en cause sur le négationnisme et l’antisémitisme) apporte un éclairage utile :

http://www.non-fides.fr/?Et-Claude-Guillon-crea-l-excommunication-et-oublia-le-negationnisme