Accueil > Ni patrie ni frontières > 56-57 (juillet 2016) > Présentation du numéro 56-57 de Ni patrie ni frontières (juillet (...)

Présentation du numéro 56-57 de Ni patrie ni frontières (juillet 2016)

lundi 18 juillet 2016, par Yves

La première partie de ce numéro essaie d’aborder les enjeux de la loi El Khomri » et de la situer dans un contexte plus général que celui de l’actualité immédiate ; de cerner l’idéologie citoyenniste sous-jacente aux « Nuits debout » ; et de poser la question de l’attitude à adopter face aux flics et aux « violences policières » (expression redondante, puisque les actions des agents salariés du maintien de l’ordre sont soutenues par les lois, la Constitution, l’Etat et les partis, tous « démocratiques »). Plusieurs textes dressent des bilans du (ou des) « mouvements » ( ?) du printemps 2016, certains auteurs étant plus réalistes, voire pessimistes, d’autres d’un optimisme très exagéré – à mon humble avis, mais l’avenir nous dira si ces « mouvements » laisseront des traces durables... ou pas.

La seconde partie revient sur des thèmes déjà abordés dans les deux livraisons précédentes de cette revue le numéro 52/53 (Premiers questionnements sur les causes immédiates et lointaines des massacres du 13 novembre 2015) et le numéro 54/55 (Nostalgies et manip’ identitaires), notamment du rôle (ou de l’absence supposée de rôle) politico-social de l’islam. Les textes présentés ici reprennent des débats que cette question a suscités dans les milieux militants mais aussi chez certains intellectuels qui, en l’absence de toute réflexion autonome et originale menée par la « gauche radicale » et le mouvement anarchiste, servent de références incontournables à ces courants qui se prétendent « anticapitalistes ».

Les textes sont (pour l’essentiel) extraits de contributions individuelles ou collectives reproduites sur les sites, publications ou blogs suivants : Avariance, Camarade, Anarchosyndicalisme ! (CNT-AIT), Lutte de classe (LO), Mouvement communiste, Non Fides, Patsy et Temps critiques et offrent un éventail assez large de positions. Celles-ci sont loin d’être identiques ou toujours convergentes, suivant le parti-pris adopté par cette revue depuis 2002. L’objectif étant faire dialoguer entre eux les articles sur des thèmes communs dans la mesure où les militantes et les militants échangent rarement autre chose entre eux que des invectives, puisqu’ils préfèrent rester enfermés dans leurs minuscules tours d’ivoire respectives, derrière leurs murailles de certitudes « marxistes », « anarchistes », « insurrectionalistes », etc. En cette période d’absence cruelle de réflexions stratégiques nouvelles, le minimum que l’on puisse faire c’est au moins de prendre connaissance des positions en présence parmi celles et ceux qui veulent réellement, en dehors des jeux politiciens de la gauche, ou de la « gauche de la gauche », mettre fin à la domination du Capital et de l’Etat.Sommaire

I. LOI-TRAVAIL ET NUIT DEBOUT

Sommaire

I. LOI-TRAVAIL ET NUIT DEBOUT

Mouvement communiste : Loi El Khomri dite Loi Travail : contre le dilemme « pour », avec aggravation de la précarité et de la soumission à l’entreprise, ou « contre », avec maintien de la situation actuelle 3

Camarade : Top 5 des mesures pour museler le syndicalisme 6

Camarade : Faut-il renforcer les syndicats « qui transforment n’importe quel manif en fête de village » (Orelsan) ? 9

NPNF : Nuits debout et citoyennisme : attraction fatale ! 11

NPNF : Nuits debout ou pensée couchée ? Un bouffon (Alain Finkielkraut) se fait jeter de la place de la République mais un autre (Yanis Varoufakis) est chaleureusement accueilli avant d’aller rencontrer son ami Macron 14

Mouvement communiste : Couchés le jour, debout la nuit 17

Dialogue avec Pierre Sommermeyer autour des « Nuits debout » 24

Lutte ouvrière : Le mouvement contre la loi travail 35

Temps critiques : Un printemps en France ? Projet de loi-Travail et Nuit debout 45

Julius : Le fantôme de Deleuze place de la République 71

Patsy : Violence des uns, violence des autres 81

Quelques anarchistes : Solidarité avec les inculpés de l’incendie d’une bagnole de flics à Paris 87

Des sauvages : Non vraiment, t’aimes les flics ?!! [2014] 90

Temps critiques : Projet de loi-travail et convergences des luttes : un malentendu ? 92

J.L. : Ceci n’est pas une insurrection 95

Communiqué des piquets volants suite à l’occupation de la voie ferrée d’Anduze-Saint-Jean-du-Gard 98

Mouvement communiste : Contre la vulgate conceptuelle du « mouvement » de 2016 en France 100

Nicole Thé et G. Soriano : Printemps 2016. Un mouvement inattendu 113

Freddy Gomez, Le balancier de l’illusoire. Notes éparses sur un printemps confus 127

II. RETOURS SUR LES ATTENTATS DE 2015 135

Des attentats du 7 janvier à ceux du 13 novembre 2015 137

Jacques Wajnsztejn : Au fil de quelques lectures : islamisme, fascisme, choc des civilisations, religions… 156

Flora Grimm et Alexandra Pinot-Noir : Sur l’idéologie anti-islamophobe 172

CNT-AIT : L’islamophobie, une invention du colonialisme français, 179

Blaise, Arnold, Nico, la crémière et les autres : Avariance et diverdissements. Remarques au sujet d’un texte trouvé sur le site de propagande « lundi matin », 184

****************************

Pour toute commande écrire à
yvescoleman@wanadoo.fr
Prix 10 euros (frais de port compris)