Accueil > Ni patrie ni frontières > Documents utiles > Tableau récapitulatif des stéréotypes judéophobes que l’on retrouve à (...)

Tableau récapitulatif des stéréotypes judéophobes que l’on retrouve à gauche et à l’extrême gauche

mercredi 10 février 2016, par Yves

PDF - 71.3 ko

Il existe des convergences évidentes entre d’un côté diverses formes de haine des juifs (pratiquants de la religion hébraïque) et des Juifs (membres du ou des peuples juifs) et, de l’autre, les discours marxistes, anarchistes ou antisionistes de gauche.

Depuis 1945, les différentes formes d’antijudaïsme, d’antisémitisme et de judéophobie ne se reconnaissent pas toujours ouvertement comme telles. Parfois elles vont même jusqu’à se présenter comme antisionistes, anti-impérialistes, anticapitalistes et, comble de cynisme, comme antiracistes et antifascistes.

Certaines convergences ponctuelles entre antisémites et antisionistes de gauche peuvent être dues à des maladresses d’expression, à des passions et des indignations mal contrôlées, à des erreurs d’appréciation historique ou sociologique, à une méconnaissance de la religion juive et de l’histoire des peuples juifs et des sionismes ; par contre, ces convergences systématiques entre des discours venant de camps politiques (en principe) radicalement opposés nous obligent à nous interroger sur la prégnance des stéréotypes judéophobes, antisémites, chez les militants de gauche, d’extrême gauche et libertaires en France et dans bien d’autres pays.

C’est pourquoi il nous faut désigner clairement et sans hésiter nos ennemis, l’antisémitisme et la judéophobie sous toutes leurs formes, afin de les combattre sans la moindre complaisance dans nos propres rangs.

Le tableau ci-joint en PDF a été élaboré à partir d’un long recueil (30 pages format A4) de citations judéophobes et antisémites que nous tenons à la disposition de toute personne qui nous en fera la demande. Pas vraiment envie de polluer la Toile avec ces citations.

Elles ont été prises notamment dans les ouvrages ou articles suivants

« Question juive » et antisémitisme. Sionisme et antisionisme, compil’ n°1 de Ni patrie ni frontières, recueil de textes marxistes et anarchistes, 2008.

Et quelques articles parus dans la revue Ni patrie ni frontières :

« Limites de l’antisionisme » n° 1 à 15 (NPNF 2002-2015) ;

« Chavez antisémite ? Le fond du problème », NPNF 2006 ;

« Confusion “antisioniste” et opportunisme d’extrême gauche », NPNF, 2014 ;

« Sur les sources de l’antisémitisme de gauche, anticapitaliste et/ou anti-impérialiste »,

« Pourquoi le SPD et le KPD furent-ils autant désarmés face à l’antisémitisme nazi (1918-1933) ? »

et « Kautsky et les Juifs », tous trois dans NPNF n° 44-45 ;

« Antisémitisme de gauche : définition et fonctions politiques », NPNF n° 53-54, février 2016.

Harry Westerink, « Comment Luther inspira Hitler », 2007 (http://www.mondialisme.org/spip.php?article842)

Abbé Henri Grégoire, Essai sur la régénération physique, morale et politique des Juifs, 1788 (sur Internet)

Bernard Lazare, L’Antisémitisme, son histoire et ses causes (1894) et Contre l’antisémitisme. Histoire d’une polémique, 1896, téléchargeables sur le site gallica mais aussi... sur des sites d’extrême droite !

Léon Poliakov, Histoire de l’antisémitisme, tomes 1 et 2, 1981, Points Seuil

Bernard Lewis, Sémites et antisémites, Fayard, 1987

Marc Crapez, La gauche réactionnaire. Mythes de la plèbe et de la race dans le sillage des Lumières (Berg International, 1997) et L’antisémitisme de gauche au XIXe siècle, Berg International, 2002.

Revue d’histoire de la Shoah n° 180, janvier-juin 2004, « Antisémitisme et négationnisme dans le monde arabo-musulman, la dérive », CDJC

Nathan Weinstock, Histoire de chiens. La dhimmitude dans le conflit israélo-palestinien, Mille et une nuits, 2004

Pierre-André Taguieff, La Nouvelle Judéophobie, Mille et une Nuits 2002 ; Prêcheurs de haine. Traversée de la judéophobie planétaire, Mille et une Nuits, 2004 ; L’imaginaire du complot mondial. Aspects d’un mythe moderne, Mille et une Nuits, 2006 ; La Judéophobie des Modernes, Odile Jacob, 2008 ; La Nouvelle propagande antijuive. Du symbole al-Dura aux rumeurs de Gaza, PUF, 2010

Michel Dreyfus, L’antisémitisme à gauche, La Découverte, 2009

Gilbert Achcar, Les Arabes et la Shoah, la guerre israélo-arabe des récits, Sindbad, 2009

Elhanan Yakira, Post-sionisme, post-Shoah, PUF, 2010

Ruth Grosrichard, « Les Arabes, Hitler et la Shoah », dossier publié dans Zamane d’octobre 2011, http://www.projetaladin.org/assets/files/LES%20ARABES%20HITLER%20LA%20SHAOH.pdf

Shmuel Trigano (sous la direction de), Qu’est-ce qu’un acte antisémite ?, Pardès n° 55, In Press, 2014

Et en anglais quelques livres indispensables bien que leurs auteurs soient le plus souvent « modérés » voire réactionnaires et néoconservateurs :

Jack Jacobs, On Socialists and « the Jewish Question » after Marx, New York University Press, 1992

Anti-Semitism and anti-Zionism in Historical Perspective. Convergence and Divergence (ouvrage collectif dirigé par le néoconservateur Jeffrey Herf), Routledge, 2007

Robert Wistrich, Between Redemption and Perdition : Modern Antisemitism and Jewish Identity. Routledge, 1990 et From Ambivalence to Betrayal. The Left, the Jews and Israel, University of Nebraska Press, 2012

Colin Schindler, Israel and the European Left : Between Solidarity and Delegitimisation, Continuum, 2013

Stephen H. Norwood, Antisemitism and the American Left, Cambridge University Press, 2013

Global Antisemitism. A crisis of modernity, ouvrage collectif, 5 volumes publiés par l’Institute for the global study of antisemitism, 2013

Daniel J. Goldhagen, The Devil that never dies. The Rise and Threat of Global Antisemitism, 2014

Stan Crooke, The Stalinist roots of left « anti-Zionism », http://www.workersliberty.org/system/files/wl10stalinismantisemitism.pdf

Les sites http://sicsa.huji.ac.il/ai.html et http://isgap.org/ sont des sources d’information très utiles. Ils accueillent de nombreux articles et conférences (le plus souvent en anglais), malheureusement écrits et prononcés par des auteurs peu critiques vis-à-vis du nationalisme israélien depuis 1948 et des crimes de guerre commis par les gouvernements israéliens.