Accueil > Ni patrie ni frontières > 42-43 : Nos tares politiques (tome 1, juillet 2014) > Ne te renfrogne pas, les barricades tiennent bon, et du bon côté ! – (...)

Ne te renfrogne pas, les barricades tiennent bon, et du bon côté ! – Réponse à la "Lettre ouverte à unE camarade antifa que l’antisionisme ne dérange pas’’

jeudi 20 février 2014, par Yves

Je viens de trouver sur le site l’article
http://www.mondialisme.org/spip.php?article2035
’’Lettre ouverte à unE camarade antifa que l’antisionisme ne dérange pas’’

L’auteurE (je n’ai pas bien compris qui, puisque je n’ai rien trouvé sur
le site source mais peu m’importe sur le fond), disons d’un antifa à un
autre, oui ce qui s’est produit avec cette foutue banderole "antisioniste"
devait inéluctablement surgir, à un moment où un autre, et c’est d’autant
plus détestable que cela ait surgit dans ces circonstances, où il faut au
contraire pour les antifas faire bloc et être cohérents.

Mais non je ne suis pas d’accord pour tirer une conclusion qu’il serait trop "tard". La détestation du nationalisme sous toutes ses formes, et non d’un
nationalisme en particulier, devrait être depuis longtemps une
clarification effective partagée par tous les antifas. Ce n’est pas le
cas, et j’ai aussi été dépité en découvrant cette banderole.

Mais pour moi il ne s’agira jamais de renoncer à combattre, chez mes compagnes et compagnons, ce préjugé. Cette scission du mouvement antifa et antiraciste a traversé, comme tu le sais mieux que moi, toute l’histoire des années 1980-2000 ; la marche des beurs contre Sos racisme, opposition dans laquelle on peut facilement s’arrêter à n’y voir que l’intransigeance des uns face à la récupération des autres, mais dans laquelle on peut aussi voir que trop souvent, la lutte antifasciste est gangrenée par les mauvaises
passions et logiques stérilisantes où un antiracisme peut en masquer un
autre...

Mais à l’auteur de cet article, comme à ceux qui ont été dégoûtés
comme moi par cette banderole, ils ne sont pas seuls, nombre
d’antifascistes sont parfaitement cohérents sur cette question, et il n’est
pas temps de désespérer et renoncer à pousser chacun à transcender ces
passions particulières dans cette lutte pour la rendre une bonne fois pour
toutes unitaire !

Les avis divergents se sont exprimés, il faut continuer
à débusquer ceux et celles qui entretiennent cet état de fait et trompent
les antifas sincères mais dont la mémoire collective doit s’enrichir
mutuellement au lieu de se confronter sans avancer.

Bref, ne désespère pas mon ami ! et aussi n’oublie pas que la manif s’est
terminée peu après la destruction d’une vitrine de librairie natio
antisémite... ! J’ai à de nombreuses reprises contredit la fixation que
faisaient des soeurs et frères dans les quartiers où j’ai vécu sur le
"sionisme", et je continuerai, parce que je sais que ce dialogue n’est
pas stérile.

Garde le moral, le soleil au coeur, la barricade tient bon,
Missak Manouchian et FTP-MOI sont dans nos cœurs toujours, Pierre Goldmann toujours, les cagoulards tentent leurs dernières manœuvres dans nos quartiers, nous il faut nous parler, et mettre fin une bonne fois au jeu
de ces ambigus : regarde ces identitaires celtisants néo-nazis qui se sont
pris quelques seaux d’eau et se sont retrouvés encerclés d’ammoniaque par un commando au nom en hommage à la fiction de Tarentino unglorious bastards !

Je ne vois pas là dans les dernières manifestations de l’antifascisme de
régressions, nous sommes nombreusEs à connaître les chausse-trappes des
rouges bruns... Ils sont déjà bien débusqués, continuons ils ne tromperont
plus personne, et toutes les luttes contre toute forme d’oppression se
poursuivra sur de meilleurs bases.

Si tu cherches des alliés pour défaire ces ambigus en rase campagne, j’en suis, que du bon pour toi, ne te renfrogne pas, les barricade tiennent bon, et du bon côté !

G. 20/2/2014