Accueil > Ni patrie ni frontières > 36-37 : Extrême droite, extrême gauche : Inventaire de la confusion > Bien-pensance ("Inventaire de la confusion")

Bien-pensance ("Inventaire de la confusion")

samedi 17 décembre 2011, par Yves

On trouve de plus en plus cette expression douteuse sous la plume de l’extrême droite mais aussi de certains individus d’extrême gauche ou libertaires. Elle provient d’une réaction compréhensible contre le politiquement correct (« PC »), censé venir de la gauche (en fait, historiquement, le « PC » est né dans la droite conservatrice américaine, même s’il a migré et transmuté à gauche). En général, un individu parle de « bien-pensance » quand il veut défendre la liberté d’expression de tel ou tel négationniste, ou critiquer l’assimilation caricaturale du FN au fascisme.