Accueil > Ni patrie ni frontières > Compil’ n° 6 : Polémiques et antidotes (mai 2011) > Polémiques et antidotes contre certains mythes et mantras "gauchistes"

Polémiques et antidotes contre certains mythes et mantras "gauchistes"

lundi 18 avril 2011, par Yves

Cette sixième compilation de Ni patrie ni frontières sera disponible à partir du 10 mai 2011, pour la somme de 12 euros, frais de port compris.

Introduction

Polémiques et antidotes contre certains mythes ou mantras « gauchistes »(1) est la sixième anthologie(2) publiée par Ni patrie ni frontières. Environ deux tiers de ce volume présentent des textes parus dans la revue entre 2002 et 2007 quand cette publication était encore photocopiée. Le dernier tiers est constitué de contributions inédites ou publiées uniquement sur Internet entre 2007 et 2010.

Les articles rassemblés dans ce recueil sont liés à des questions débattues dans les milieux d’extrême gauche, d’« ultragauche », anarchistes ou libertaires : le citoyennisme, la laïcité, le multiculturalisme, les mouvements antiguerre, les « émeutes « de 2005, l’opéraïsme italien, Mai 68, le mouvement contre le CPE en 2006, l’antisémitisme supposé de Chavez, les thèses de Huntington, le terrorisme d’extrême gauche, les rapports avec le PS, le rôle des bureaucraties syndicales, la « victoire du non » lors du référendum de 2005, les théories du complot, les limites de la liberté d’expression et de la démocratie bourgeoise. Ces textes n’ont pas tous été écrits pour la revue, et le choix de les reproduire est donc dicté par le fait qu’ils nous semblent toucher des points sensibles et poser de bonnes questions.

Quant aux positions politiques de la revue, elles n’ont rien de particulièrement original : elles s’inspirent de quelques vieux principes « communistes »(3) susceptibles de garantir à la classe ouvrière son indépendance.

Néanmoins, la défense de ces quelques principes ne suffit pas.

Il est aussi indispensable d’éviter d’employer un jargon pour initiés, et ne pas se dissimuler derrière des citations des Saintes Ecritures marxistes ou anarchistes quand on n’arrive pas à rendre compte de la réalité. Apprendre à penser par soi-même, contre les groupes pseudo-radicaux, les littérateurs qui se constituent une cour d’admiratrices et d’admirateurs, les détenteurs d’une hypothétique science marxiste, les universitaires cherchant à construire une nouvelle niche quitte à se déguiser en radicaux chics, les découvreurs de Nouvelles Théories qui recyclent des vieilleries réformistes, etc.

L’étatisme capitaliste (social-démocrate ou stalinien) et le nationalisme tiers-mondiste continuent à sévir. Ces idéologies réapparaissent sous des formes toujours aussi létales. Y compris dans les courants altermondialistes, écologistes, antiracistes ou féministes qui ont fréquemment servi de leurres pour canaliser la révolte de la « jeunesse radicalisée ».

Il faut donc savoir aller à contre-courant, prendre à rebrousse-poil les militants, secouer leur conformisme, leur paresse intellectuelle et leur….conservatisme. Percevoir ce qui se cache derrière la langue de bois de leurs dirigeants, mais aussi sous le langage sophistiqué des intellectuels qui se donnent un vernis contestataire ou « antilibéral ». Impossible de s’arrêter à la dénonciation du seul « néo-libéralisme » ou du « social-libéralisme ».

Il faut aussi démasquer les ennemis de l’universalisme, les défenseurs prétendument désintéressés des « identités » nationales, régionales, ethniques ou sexuelles, qui essaient de nous vendre l’illusion d’un capitalisme « à visage humain », « durable » ou « équitable », en totale symbiose avec l’idéologie des bureaucraties des grandes organisations internationales comme l’UNESCO et l’ONU, toutes plus féministes, antiracistes et multiculturalistes les unes que les autres.

Disséquer certains lieux communs ou idées reçues qui font consensus dans l’extrême gauche, dans le mouvement libertaire, voire plus généralement à gauche, telle est l’une des fonctions que tente de remplir Ni patrie ni frontières depuis 2002, en dehors, bien sûr, de traduire régulièrement des textes de différentes tendances, ou de sortir de l’oubli de vieux articles.

Cette anthologie a un ton délibérément polémique : certains textes ont suscité des discussions violentes, sur Internet ou ailleurs. S’il est parfois utile de « tordre le bâton » dans un sens pour mieux se faire comprendre, cela suscite aisément l’incompréhension. Néanmoins, il est indispensable de sortir de cette culture dominante du consensus mou, qui va de pair avec l’indifférence et l’ignorance mutuelle, et qui consiste à croire (ou faire croire) que toutes les idées se valent.

Se livrer à des attaques personnelles est contre-productif et stérile, mais refuser de critiquer vigoureusement les idées d’un individu ou d’un groupe politique, au nom du principe ridicule selon lequel toutes les théories, les idéologies ou les religions seraient respectables, conduit à la confusion dans laquelle nous baignons.

C’est contre cette confusion que cette revue entend, à sa minuscule échelle, offrir quelques antidotes depuis 2002. Aux lectrices et aux lecteurs de juger s’ils leur sont utiles.

Ni patrie ni frontières, mars 2011

P.S. : Les textes de cette anthologie sont présentés selon leur ordre chronologique de parution (sur Internet ou dans la revue) sauf quelques exceptions. Un index thématique se trouve à la fin du livre.

Prix : 12 euros (frais de port compris)

Notes
1. Par souci de concision, le titre de ce recueil use du terme journalistique de « gauchistes » pour désigner les anarchistes, les trotskystes, les maoïstes, les « ultragauches », etc., malgré leurs différences fondamentales. Toutes mes excuses à celles et ceux qui se sentiront offensés par cet amalgame…

2. Les cinq compilations précédentes de Ni patrie ni frontières portaient sur les thèmes suivants :
- Sionisme et antisionisme, antisémitisme et question juive ;
- Islam, islamisme, « islamophobie » ;
- La Fable de l’illégalité : immigration et intégration forcée aux Pays-Bas ;
- De la violence politique ;
- Religion et politique

3. Ce terme n’est peut-être plus adéquat aujourd’hui, en tout cas plus compréhensible, étant donné les ravages causés par le stalinisme : il désigne ce que Marx, Engels et les anarchistes entendaient au XIXe siècle, c’est-à-dire l’abolition de l’Etat, du salariat, de la propriété privée et de la monnaie.

Remerciements : Plusieurs textes écrits par nos soins et reproduits dans cette compil’ ont circulé, avant leur parution, parmi des lectrices et lecteurs qui ont pris le temps de donner leur point de vue, de souligner des erreurs et d’exprimer leurs désaccords. Depuis septembre 2002, la revue a donc largement bénéficié de leurs conseils avisés, de leurs critiques fraternelles et je tiens à remercier ici chaleureusement : Ariane, Ben, Benoît, Céline, Charles, les deux Christian, Christophe, Claudio, Damien, David, Eric, Guy, Jacques, James, Jean-François, Jean-Louis, Jean-Pierre, Jean-Luc, Karim, Loren, Luc, Marie-Cécile, Maïté, Michel, Michèle, les trois Nicolas, Nicole, les trois Philippe, Ronald, Serge, Simone, Wil, et l’équipe de De Fabel van de illegaal (aujourd’hui dans le groupe Doorbraak). J’espère n’avoir oublié personne !

Sommaire

(Les articles sans nom d’auteur indiqué en caractères gras dans ce sommaire sont de la revue Ni patrie ni frontières. Les textes sont présentés selon leur ordre chronologique de parution – sur Internet ou dans la revue – sauf quelques exceptions.)

- Introduction, 1

2002

- Présentation des 2 articles suivants sur Lutte ouvrière, 5

- Les médias « de gauche » et Lutte Ouvrière, 8

- Le pseudo-« Gourou » et la Travailleuse. Ou comment Lutte ouvrière se piège elle-même, 17

- « Moralisme » ou esprit d’entreprise ? 30

- De Malatesta à Arlette Laguiller : un gouffre révélateur, 32

- Voter les yeux fermés : une curieuse conception de la démocratie (2002), 35

- N.T. : À propos de « Voter les yeux fermés… », 46

- « Tournantes », « mâles dangereux » et « classes dangereuses », 48

- Quelques précisions à propos de Ni patrie ni frontières, 50

- Guy Fargette : Principes du verbalisme « radical » (1989), 52

2003

- Un bain de haine chauvine, 63

- Adriano Sofri : A Bagdad, la liberté d’expression n’existe pas, 69

- Guy Fargette : Faiblesse des forces « anti-guerre », 70

- Guy Fargette : Misère de l’anti-guerre en Europe, 72

- Guy Fargette : Débats stratégiques aux Etats-Unis, 76

- Guy Fargette : Faut-il confondre « choc » et « conflit » ? 78

- Quelques précisions sur Huntington et la politique étrangère américaine, entretien avec Guy Fargette, 87

- A propos des « discours automatiques » contre la guerre et l’impérialisme : certitudes et questions, 96

- Extrême gauche, libertaires, grève générale et « trahisons », vrais débats, illusions et fausses polémiques, 111

- Quelques remarques sur les grèves d’avril-mai-juin 2003. Des questions « oubliées » pendant le mouvement, 123

- Sur la « pédagogie » de la droite : carottes et coups de bâton, 126

2004

- Quand la LCR cire les bottes du colonel Chavez, 129

- Le Venezuela en noir et blanc ? 132

- Interview de Miguel Rossetto, ministre trotskyste brésilien, 133

- Un ministre trotskyste à l’OMC, 135

- Aujourd’hui, ils cognent le PS, demain à qui le tour ? 136

- Débat à propos des actions contre le PS, 140

- Peut-on purger le mouvement altermondialiste de ses réformards ?147

- Les racines historiques de la laïcité, 152

- Le PCF et la laïcité, 154

- Citoyennisme ? Attraction fatale ! 155

- Vincent Présumey : À propos de deux articles sur la laïcité, 158

- Les révolutionnaires, la laïcité et le multiculturalisme, 164

- Les comiques « antiracistes » surmédiatisés renforcent les préjugés qu’ils prétendent combattre, 166

- A propos de l’émission : Les filles des cités doivent-elles se rebeller ? « Lovers » et « filles des cités », 168

- RER D et Marie L. : Religions, nations, ethnies, communautés, y’en a marre ! 171

2005

- La triste farce de la « victoire du non » Du nationalisme des partis bourgeois de gauche et des manœuvres politiciennes de l’extrême gauche, 177

- Quelques précisions à propos de « La triste farce de la “victoire du non” », 189

- Réponse à Xavier, 191

- Temps critiques : Quelques remarques sur « La triste farce de la victoire du non », 197

- Réponse à Temps critiques : Malentendus et désaccords, 202

- « Tsunami » politique ou tempête dans un verre d’eau ? 219

- Janine Booth (AWL) : Les « différences culturelles » peuvent- elles excuser le sexisme ? 226

- « Suceurs (1) » de lepénistes, chauvins antiracistes et gauchistes confus : un débat sans fin intérêt, 235

- Des agressions contre la manifestation lycéenne du 8 mars aux « émeutes » d’octobre- novembre 2005, 238

- Jim Denham (AWL) : Les fruits amers du communautarisme, 245

- Finkielkraut-Dieudonné : A chaque « communauté » son petit Farakhan et l’esclavage salarié se perpétuera, 248

- Quand les jeunes révoltés « dansent avec les loups », 252

- A propos de la police de proximité, 278

- Mai 68 = Novembre 2005 ? Du danger de certaines comparaisons hâtives, 280

- Une société de classe impitoyable ? 282

2006

- Chavez antisémite ? Le fond du problème (janvier 2006), 284

- De Mai 68 à Février- Avril 2006 : Tordons le cou à quelques mythes pour mieux comprendre le présent, 298

- Critiquer François Burgat, oui, soutenir le stalinisme, 3 fois non ! 316

2007

- « De la LCR au NPA » Quelques remarques à propos d’un article de Patrick Mignard, 319

- Chausses trappes de l’humanisme, 325

- Sur les microsectes et la nécessité d’un bilan préalable, 330

- De quelques clichés gauchistes sur les crises, 331

2009

- Christophe Bourseiller est un falsificateur et un diffamateur, 336

2010

- Misère et continuité du philostalinisme de gauche :des Quaderni Rossi à Toni Negri, 339

- Quelques précisions d’un lecteur, 345

- Jacques Wajnsztejn : À nouveau sur l’opéraïsme, 349

- Toni Negri, Jacques Wajnsztejn et le « philostalinisme de gauche », 369

- Temps critiques ou « le communisme- tout- de- suite » ? Sur les positions de Jacques Wajnsztejn à propos du terrorisme d’extrême gauche, 376

- Temps critiques : Le communisme, une médiation ? À partir d’un commentaire d’Yves Coleman, 391

- Peut-on discuter du terrorisme d’extrême gauche ou faudra-t-il attendre encore un siècle ? 410

- Les 6 péchés capitaux de la Gauche identitaire postmoderne, 413

- Les maoccidents de Jean Esptein ou comment fabriquer un livre à partir de… « rien », 420

• - Les terroristes disent toujours ce qu’ils vont faire d’Alain Bauer et François- Bernard Huyghe, 425

- 4 septembre 2010 : « fêter » l’anniversaire de la IIIe République ou honorer les Communards ?, 435

- Luftmenschen : Contre la liberté d’expression, 438

- Wiecha : La conspiration des bergers allemands, 445

- La burqa et la confusion de la Gauche, 448

***********

Index thématique

Anarchistes

- Extrême gauche, libertaires, grève générale et « trahisons », vrais débats, illusions et fausses polémiques, 111

- Aujourd’hui, ils cognent le PS, demain à qui le tour ?, 136

- Peut-on purger le mouvement altermondialiste de ses réformards ?, 147

Citoyennisme

-  Citoyennisme ? Attraction fatale !, 155
- 
-  4 septembre 2010 : « fêter » l’anniversaire de la IIIe République ou honorer les Communards ?, 438
- 
Complot (théories du)

- La conspiration des bergers allemands, 445

Démocratie

- Voter les yeux fermés : une curieuse conception de la démocratie, 35

- Contre la liberté d’expression, 438

« Emeutes de 2005 »

- Suceurs (1) » de lepénistes, chauvins antiracistes et gauchistes confus : un débat sans intérêt, 235

- Des agressions contre la manifestation lycéenne du 8 mars aux « émeutes » d’octobre-novembre 2005, 238

- Quand les jeunes révoltés « dansent avec les loups », 252

Extrême gauche

- Les médias « de gauche » et Lutte Ouvrière, 8

- Le pseudo-« Gourou » et la Travailleuse. Ou comment Lutte ouvrière se piège elle-même, 17

- « Moralisme » ou esprit d’entreprise ? 30

- De Malatesta à Arlette Laguiller : un gouffre révélateur, 32

- Extrême gauche, libertaires, grève générale et « trahisons », vrais débats, illusions et fausses polémiques, 111

- Quand la LCR cire les bottes du colonel Chavez, 129

- Un ministre trotskyste à l’OMC, 135

- « De la LCR au NPA » Quelques remarques à propos d’un article de Patrick Mignard, 319

- Chausses trappes de l’humanisme, 325

- Sur les microsectes et la nécessité d’un bilan préalable (2007), 330

- De quelques clichés gauchistes sur les crises, 331

- Les maoccidents de Jean Esptein, 420

Laïcité

- Les racines historiques de la laïcité (2004), 152

- Le PCF et la laïcité, 154

- Les révolutionnaires, la laïcité et le multiculturalisme, 164

- - La burqa et la confusion de la Gauche, 448

Mouvement antiguerre de 2003 et analyse de Huntington

- Un bain de haine chauvine, 63

- A propos des « discours automatiques » contre la guerre et l’impérialisme : certitudes et questions, 96

- Faiblesse des forces « anti-guerre », 70

- Misère de l’anti-guerre en Europe, 72

- Débats stratégiques aux Etats-Unis, 76

- Faut-il confondre « choc » et « conflit » ? 78

- Quelques précisions sur Huntington et la politique étrangère américaine, entretien avec Guy Fargette, 87

Multiculturalisme, antiracisme et « communautarisme »

- Les « différences culturelles » peuvent-elles excuser le sexisme ? (Janine Booth, AWL, 2005), 226

- Les 6 péchés capitaux de la Gauche identitaire postmoderne (2010), 413

- Les fruits amers du communautarisme, 245

- Les comiques « antiracistes » surmédiatisés renforcent les préjugés qu’ils prétendent combattre, 166

- A propos de l’émission : Les filles des cités doivent-elles se rebeller ? « Lovers » et « filles des cités », 165

- RER D et Marie L. : Religions, nations, ethnies, communautés, y’en a marre ! 171

- Finkielkraut-Dieudonné : A chaque « communauté » son petit Farakhan et l’esclavage salarié se perpétuera, 248

Opéraisme italien

- Misère et continuité du philostalinisme de gauche :des Quaderni Rossi à Toni Negri, 339

- Quelques précisions d’un lecteur,, 345

- À nouveau sur l’opéraïsme, 349

- Toni Negri, Jacques Wajnsztejn et le « philostalinisme de gauche », 369

Référendum de 2005 sur le Traité constitutionnel européen

- La triste farce de la « victoire du non », 177

- Quelques précisions à propos de « La triste farce de la “victoire du non” », 189

- Réponse à Xavier, 191

- Quelques remarques sur « La triste farce de la victoire du non », 197

- Réponse à Temps critiques : Malentendus et désaccords, 202

- « Tsunami » politique ou tempête dans un verre d’eau ?, 219

Syndicats et mouvements sociaux : 1968, 2003, 2005, 2006

- Quelques remarques sur les grèves d’avril-mai-juin 2003, 123

- Sur la « pédagogie » de la droite : carottes et coups de bâton, 126

Temps critiques (débat avec)

- Misère et continuité du philostalinisme de gauche :des Quaderni Rossi à Toni Negri, 339

- Quelques précisions d’un lecteur, 345

- À nouveau sur l’opéraïsme, 349

- Toni Negri, Jacques Wajnsztejn et le « philostalinisme de gauche », 369

- Temps critiques ou « le communisme-tout-de-suite » ? 376

- Le communisme, une médiation ? 391

- Peut-on discuter du terrorisme d’extrême gauche ou faudra-t-il attendre encore un siècle ? 410

Terrorisme d’extrême gauche

- Temps critiques ou « le communisme-tout-de-suite » ?, 376

• - Les terroristes disent toujours ce qu’ils vont faire, d’Alain Bauer et François-Bernard Huyghe, 2010, 425

- Peut-on discuter du terrorisme d’extrême gauche ou faudra-t-il attendre encore un siècle ? 410

Venezuela

- Chavez antisémite ? Le fond du problème, 284

- Quand la LCR cire les bottes du colonel Chavez, 129

- Le Venezuela en noir et blanc ?, 132

- Abonnements et commandes : Tous les prix incluent les frais de port. Certaines revues sont épuisées mais nous pouvons les envoyer en format PDF par mail ou les photocopier. Les articles les plus intéressants sont repris dans les « compil’ ». L’abonnement coûte 28 € pour 3 numéros (simples, doubles ou triples) et 54 € pour 6 numéros (Idem). – Site mondialisme.org – Contact : écrire à Yves Coleman (sans autre mention) 10, rue Jean-Dolent 75014 Paris

ou bien yvescoleman@wanadoo. fr